Violence en milieu hospitalier : l'hôpital Foch forme son personnel !

Hélène Flattet, responsable formation à l'Hôpital Foch, a décidé de mettre en place une formation sur le thème de l'agressivité pour l'ensemble des personnels soignants et non soignants de l'hôpital.


Madame Flattet, ourquoi avez-vous choisi le thème de l'agressivité comme formation pour vos collaborateurs soignants et non soignants ?
Un certain nombre de tensions et de situations d'agressivité à l'égard de catégories du personnel de l'hôpital nous préoccupaient.
Ces préoccupations ont été renforcées suite à l'affaire de l'hôpital de Pau.
Nous avons donc souhaité aborder cette question de l'agressivité par le biais de la formation, pour former et apprendre à notre personnel à réagir à l'agressivité subie, mais également à celle provoquée.
Il était important pour nous de les amener à se questionner, à se positionner et à savoir se remettre en question.


Quel est votre point de vue sur la manière dont s'est déroulée la partie ingénierie de cette formation ?
J'ai fait connaissance de Florence Rouet, chargé de projet à Théâtre à la Carte (ndlr, elle a aujourd'hui quitté la société) dans le cadre du GARF. Lors de discussions sur le projet de formation que j'avais, elle m'avait expliqué que la thématique de ce type de formation avait déjà été traitée par Théâtre à la Carte.
Après échanges, il est apparu que nous avions besoin d'une formation réellement sur mesure et l'approche de Théâtre à la Carte m'a semblé adaptée aux principaux objectifs que nous souhaitions : l'effet miroir et la remise en question.
Une fois les objectifs de notre formation cadrés avec Florence Rouet, nous avons eu affaire à Vincent Priou-Delamarre, scénariste concepteur et comédien formateur : cette partie de l'ingénierie a été caractérisée par de nombreuses rencontres de Vincent avec les membres du CHSCT, de la commission sûreté nouvellement créée et représentée par différentes catégories du personnel (brancardiers, infirmiers, cadres de santé et responsables sécurité).
C'est donc un véritable travail d'échange, d'équipe, de partenariat et d'observation qui s'est mis en place.
Nous avons donc pu construire une formation à la hauteur de ce que nous souhaitions : une formation sur mesure, ancrée dans nos problématiques, notre réalité et qui permettait un véritable positionnement de chacun des stagiaires.


Selon vous, quelle a été la valeur ajoutée de cette formation ?
La valeur ajoutée de cette formation s'articule selon moi autour de trois axes :

  • L'originalité du théâtre avec l'écriture d'une pièce destinée spécialement à cette formation,
  • Le rythme et les différentes situations concrètes,
  • La prise de temps pour l'immersion lors de l'ingénierie, avec une vraie présence des animateurs sur le terrain, a eu pour conséquence une vraie pertinence de leurs propos qui les rendaient réactifs, constructifs et légitimes face aux cas présentés par nos collaborateurs.



Quel est votre retour et celui des stagiaires à la suite de cette formation ?
Outre les aspects dynamiques, ludiques et impliquants de cette formation, deux points forts sont évoqués aujourd'hui par les stagiaires et ce, quel que soit leur statut :

  • La remise en question par rapport à leurs propres agissements.
  • Le fait que cette formation n'était pas dans la culpabilisation, ce qui rejoint un des objectifs fixés : permettre une prise de conscience individuelle sur ses propres pratiques.

Vous êtes intéressé par cette formation ?

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour nous parler de votre projet. Nous vous conseillerons sur la solution qui répondra le mieux à votre situation